Sidebar

Comment éviter les cystites récidivantes ?

La cystite est une infection urinaire des voies basses (vessie, uretères). Le plus souvent, les germes mis en cause sont des entérobactéries, germes vivant habituellement dans les intestins. Dans 70% des cas, on retrouve Escherichia coli (appelé plus communément « colibacille ». Les bactéries migrent des intestins vers l'anus. Ensuite, elles vont coloniser le périnée et atteindre la vessie via l'urètre, en particulier lors des rapports sexuels, car les mouvements facilitent la migration des germes.

Le traitement impose toujours l'emploi d'antibiotiques. Un traitement « minute » est indiqué lors d'une cystite isolée, alors qu'une cure de dix à quinze jours est adaptée en cas de récidive. On parle de cystite récidivante au-delà de quatre par an.

Quel symptômes ?

Envies incessantes d'uriner pour n'expulser que quelques gouttes, avec à la clé de fortes brûlures.... les signes cliniques d'une cystite sont facilement reconnaissables. Les femmes font généralement font-elle même le diagnostic car les infections urinaires ont la fâcheuse tendance à récidiver.

Vos questions ?

  • La cystite apparaît après un rapport sexuel ?
  • Quelle quantité d'eau buvez-vous quotidiennement ?
  • Etes-vous sujette aux cystites ? A quelle fréquence ?
  • Souffrez-vous de constipation ?

Votre conseil

Mieux vaut prévenir

Heureusement, la plupart du temps, ces récidives fréquentes sont simplement dues à une mauvaise hygiène de vie. Alors, pour qu'une constipation ne rime plus avec l'infection, et rapport sexuels avec douleurs mictionnelles, il suffit bien souvent de prendre de bonnes habitudes : 

– boire beaucoup et uriner régulièrement : c'est essentiel pour laver la vessie en permanence afin d'éviter la prolifération des germes : 

• boire au moins 2 litres d'eau par jour et encore plus dans des conditions de transpiration et de chaleur excessive;

• uriner de façon régulière toutes les deux à trois heures et surtout ne jamais se retenir. Plus l'urine stagne, plus les germes se multiplient. Fini les journées entières sans jamais aller aux toilettes ! Important également : vider complètement le contenu de la vessie à chaque miction;

– adopter les bons réflexes : 

• uriner systématiquement après toute relation sexuelle, de façon à éliminer les bactéries amenées dans l'urètre et la vessie lors  de l'acte sexuel;

• toujours s'essuyer ou effectuer sa toilette intime d'avant en arrière : cette pratique évite de ramener vers l'orifice urinaire les bactéries présentes au niveau de l'anus et du vagin;

– soigner l'hygiène intime :

• laisser les savons antibactériens au placard ! ils décapent littéralement la flore vaginale protectrice au profit des germes nuisibles dont Escherichia Coli. Pour les mêmes raisons, bannir toute irrigation vaginale avec des produits antiseptique;

• changer souvent des serviettes hygiénique ou de tampons lors des règles. Toute macération induit le développement des germes pouvant par la suite coloniser la vessie;

• faire une croix sur les jeans trop serrés et sur les sous-vêtements en synthétique qui favorisent la transpiration et donc la prolifération de bactéries. Préférer le coton en toute circonstance;

• traiter rapidement toute infection vaginale qui peut engendrer des troubles urinaires, en raison de la proximité entre le vagin et le méat urétral;

– lutter contre la constipation : 

• augmenter la ration quotidienne de fibres, légumes verts et de fruits;

• accélérer le transit intestinal sans pour autant irriter le colon; prendre des laxatifs osmotiques (Duphalac®, Transilac® , Hepanat® ,...);

– préférer certains aliments :

• rendre les urines acides pour une simple et bonne raison : les bactéries se développent moins bien en milieu acide. Consommer donc citrons, oranges, pamplemousses et tomates sans modération !

• limiter la consommation d'épices et de certaines boissons excitantes qui peuvent irriter la vessie.

– Opter pour des cures de canneberge (cranberry) : cette airelle d'Amérique se présente sous forme de compléments alimentaires. Elle évite la fixation des collibaciles - germes fréquemment responsables des cystites sur la parois urinaires. Proposer une prise de 20 jours par mois pendant trois mois.