Sidebar

L'Acné

L'acné est une maladie touchant l'ensemble de la structure entourant le poil. Le canal par lequel le poil (ou le duvet) sort de la peau est appelé canal infundibulaire.

Ce dernier se bouche en se remplissant de kératine notamment. Ceci est accentué lorsque la glande sébacée sécrète trop de sébum (on appelle cela la séborrhée). L'ensemble de ces désordres est sous la dépendance de nombreux facteurs dont les hormones.

Trois types de plaintes peuvent exister simultanément chez le même patient.

 La peau grasse en toile de fond

La production accrue de sébum (hyperséborrhée) est responsable de l'aspect luisant ou gras du visage et du cuir chevelu. Elle est sous la dépendance des androgènes, sécrétés en abondance lors de la puberté.

Les lésions rétentionnelles : microkystes et points noirs

Microkystes et points noirs correspondent à l'acné rétentionnelle, liée à l'épaississement de la couche cornée (hyperkératinisation). De véritables bouchons constitués de kératinocytes englués dans le sébum obstruent les follicules pileux. aboutissant à la formation de microkystes (points blancs en tête d'épingle) et de «points noirs» dont la couleur est due à l'oxydation en surface des lipides du sébum. L'acné rétentionnelle est accentuée par l'exposition au soleil. 

 Les lésions inflammatoires : papules et pustules

Elles sont liées à la prolifération bactérienne au sein du follicule pileux obstrué. Les levures (Pityrosporum ovale) et les bactéries anaérobies (Propionibacterium acnes) hydrolysent les triglycérides du sébum en acides gras libres, irritants et sources d'inflammation. Les lésions rétentionnelles évoluent toujours vers une phase inflammatoires.

 Quel traitement proposer ?

 

Les limites du conseil

Une consultation médicale est conseillée en cas d'acné importante. De nombreux traitements sur prescription permettent d'améliorer les symptômes. Le conseil officinal concerne les acnés débutantes ou modérées. Les conseils d'hygiène restent bien sûr valables quel que soit le traitement.

Nettoyer le visage

La peau doit être néttoyée matin et soir à l'aide d'un produit adapté aux peaux acnéiques pour ne pas majorer l'hyperséborrhée réactionnelle : utiliser un syndet pour peaux grasses (La roche-posay Lipikar Syndet, Uriage Xemose Syndet,....), un gel moussant spécial peaux acnéiques (Exfoliac Gel Moussant, keracnyl gel moussant, Sébium gel moussant,.....). Eviter les laits «2 en 1», les laits de toilette pour bébés, le savon de Marseille, les lotions alcoolisées.

Le soir : traiter les lésions

– Traitement de fond pour l'ensemble du visage : il faut lutter à la fois contre la séborrhée, l'inflammation et l'hyperkératinisation. Les crèmes kératorégulateures, à base d'acide salicylique, d'alpha-hydroxyacides (AHA ou acides de fruits) ou de rétinol, évitent l'obstruction des glandes sébacées (Exfoliac Acnomega 100 ou 200, Effaclar K La roche-posay,....). Elles peuvent provoquer des picotements lors de l'application. Appliquer sur une peau propre et bien sèche (1/4 d'heure après la toilette) une fois par jour, le soir.

– Ponstuellement sur les boutons : de façon ciblée, traiter chaque lésion inflammatoire à l'aide d'un produit antiseptique et astringent (Effaclar AI correcteur ciblé La roche-posay, Kéracnyl Stop boutons Ducray,....)

Le matin : hydrater

La peau est souvent déshydratée par les traitements antiacnéiques irritants. Hydrater l'épiderme à l'aide de formules non comédogènes (Cleanance émulsion Avène, Effaclar hydratant matité active La Roche-Posay,...)

Une ou deux fois par semaine

Eliminer les cellules mortes et les impuretés 1 ou 2 fois par semaines à l'aide d'un exfoliant formulé à base de microbilles qui évite la formation de bouchons cornés (Bactopur exfoliant doux, Boréade gommage, Exfoliac gel désincrustant,....). Sur les «points noirs», les masques (Kéracnyl masque triple action Ducray,....) permettent d'absorber le sébum et de désobstruer le follicule pileux dilaté.

 Quel conseils donner ?

 

 Eviter le soleil

Le soleil améliore l'acné dans un premier temps en asséchant les lésions mais il provoque un épaississement de la couche cornée. Cette hyperkératinisation est responsable d'une flambée de boutons un mois plus tard. Choisir une photoprotection qui concilie indice élevé et formulation adaptée aux peaux acnéiques (Avène SPF,.....)

Choisir une mousse à raser adaptée chez le garçon

Le rasage de la peau acnéique est difficile : conseiller un rasage à la main avec une mousse à raser anti-irritante et antiseptique (Nobacter rasage, Effediol,....)

En cas de traitement par isotrétinoine

Ne pas utiliser de crème traitante kératolytique. Appliquer plusieurs fois par jour si nécessaire une crème hydratante sans AHA (Hydraccutane), Apaisac émulsion émolliante et restructurante Biorga, une crème protectrice pour les lèvres (Effaclar H) et des larmes artificielles en gel (Gel-larmes, lacrygel) pour hydrater la cornée.